L’ADMR de la Varèze recherche des bénévoles

L’ADMR de la Varèze recherche des bénévoles pour assurer les postes de Président et de Vice-Président.

 

En tant que Bénévole vous assurerez, en collaboration avec la Secrétaire salariée, la Trésorière et la Secrétaire, toutes deux bénévoles, le bon fonctionnement de l’Association et  la supervision du planning. Une passation des dossiers et une formation aux outils informatiques est prévue avec le Président démissionnaire et les bénévoles de l’Association. Une formation aux outils informatiques sera assurée par la fédération départementale.

L’ADMR de la Varèze est rattachée à la Fédération ADMR de l’Isère qui regroupe l’ensemble des associations ADMR du département et assure le soutien organisationnel (RH, Juridique, …).

L’ADMR de la Varèze emploi 14 salariés, 100 personnes bénéficient des services de l’Association sur les Communes de  Vernioz, Chalon, Monsteroux-Milieu, Montseveroux et Cour et Buis.

Les bureaux sont situés à Montseveroux. En dehors des jours de présence de la Secrétaire salariée, une permanence est assurée par les bénévoles les mardis et jeudis de 10h à 12h en fonction des disponibilités de chacun,. Une astreinte téléphonique est également mise en place, les outils informatiques étant accessibles via internet et utilisés depuis le domicile de chacun facilitent les interventions et limitent les déplacements au bureau.

Une réunion d’information aura lieu le mardi 19 octobre prochain, dans la salle au dessus de la mairie de St Alban de Varèze (Vernioz).

Nous sommes à votre disposition, n’hésitez pas à nous contacter par mail admrvare@fede38.admr.org ou par téléphone 06.49.36.78.70.

Clap de fin pour le marché

Le marché avait démarré il y a un an à la demande d’habitants de la commune. Il avait lieu les mardis de 16h00 à 18h30, Place des Ecoles. Plusieurs élus se sont fortement impliqués, dans l’équipe précédente et dans l’équipe actuelle, pour trouver des commerçants intéressés par ce marché et pour mettre en place l’organisation nécessaire (notamment l’alimentation électrique).

Après un an de fonctionnement, nous devons faire le constat que la fréquentation est insuffisante. Le démarrage avait été plutôt satisfaisant, mais la période de confinement avait fortement réduit la fréquentation. A la levée du confinement, il n’a pas été possible de retrouver une dynamique satisfaisante et les commerçants n’ont pas encaissé les chiffres d’affaire qui justifieraient leur déplacement et leur installation.

C’est une déception certaine pour tous ceux, commerçants et élus, qui ont investi leur temps et leur énergie dans cette action.

Un sondage sera prochainement mis en ligne sur illiwap pour consulter les habitants et comprendre en quoi ce marché n’a pas répondu à leurs attentes.

 

GREVE DU MARDI 5 OCTOBRE

En raison d’un mouvement de grève nationale le Mardi 5 Octobre 2021, le service de la cantine scolaire de Monsteroux-Milieu ne pourra pas être assuré pour les enfants de l’école maternelle intercommunale du Gontard et de l’école élémentaire.
La garde périscolaire ne sera pas assurée, cependant une garde est assurée en pause méridienne pour les enfants de l’école élémentaire qui apporteraient leur pique-nique. Il est néanmoins demandé aux parents qui le peuvent de récupérer leurs enfants pour le temps du repas.

Veuillez nous excuser et prendre vos dispositions pour palier à ce désagrément.

ENEDIS : PROGRAMME RECONSTRUCTION NEIGE 2019

Pour reconstruire le Réseau Public d’Électricité suite aux chutes de neige de novembre 2019, Enedis intervient sur votre commune.

Le chantier consiste à enfouir 5,1 km de ligne électrique moyenne tension* (20000 Volts) en remplacement du réseau aérien existant.

Les travaux d’enfouissement du réseau électrique débuteront au 3ème trimestre 2021 et se termineront au 2ème trimestre 2022.

L’entreprise prestataire d’Enedis, SERPOLLET, interviendra sur les routes départementales RD46, RD46B, RD37A et les chemins de St Laurent, de Ratelon, du Berod et des Haies.

BILAN CARBONE DE MONSTEROUX-MILIEU

Pourquoi un bilan carbone ?

En 2015 les français ont été responsables de l’émission de 11 tonnes de dioxyde de carbone. C’est un chiffre moyen, qui intègre les émissions sur notre sol (6,6 t/habitant) et les émissions importées.

Source : https://www.statistiques.developpement-durable.gouv.fr/sites/default/files/2020-01/datalab-essentiel-204-l-empreinte-carbone-des-francais-reste-%20stable-janvier2020.pdf

Les accords de Paris nous donnent l’objectif de diviser par deux ces émissions en 2030 et d’atteindre environ 2,0 tonnes par habitant en 2050.

Dans cette perspective il est logique de se demander quelles sont les émissions de notre municipalité, d’analyser comment elles sont distribuées et de comprendre comment nous pouvons les réduire.

Méthodologie

Nous n’avons pas les connaissances suffisantes pour faire un bilan carbone exhaustif : chacune de nos actions est génératrice d’une émission et idéalement nous devrions affecter une émission carbone à chaque pièce comptable de la commune. En effet de l’énergie a été utilisée pour produire les objets ou la nourriture que nous achetons, pour chacun de nos déplacements et pour chaque courriel que nous envoyons.

Nous nous sommes donc concentrés sur nos consommations d’énergie et de carburants, qui représentent environ la moitié des émissions carbone directes d’un ménage et peut-être plus pour une municipalité.

Nous avons étudié les années 2019 et 2020, car 2019 est une année pleine sans covid qui est mieux susceptible de représenter la réalité hors pandémie.

Nous consommons 5 types d’énergie :

  • Le gaz propane pour le chauffage de la salle polyvalente
  • Le fioul domestique pour le chauffage de l’école primaire
  • Le gasoil pour l’ancien véhicule communal (remplacé début 2021 par un véhicule électrique d’occasion)
  • L’essence utilisée pour la tondeuse et les outils de jardinage
  • L’électricité utilisée pour l’éclairage public, les consommations des bâtiments dont le chauffage de la mairie et du restaurant scolaire.

Pour les combustibles, nous avons utilisé le tableau de conversion suivants :

Combustible

Masse volumique

(kg/m3)

PCI

(GJ / t)

Emissions amont + combustion
(kg CO2 / GJ PCI)
Gaz propane 538 47,3 74,9
Fioul domestique 845 43 91,3
Gasoil 832 43 91,5
Essence 747 43 88,3

Source : https://www.bilans-ges.ademe.fr/documentation/UPLOAD_DOC_FR/index.htm?gaz.htm

Le gaz propane nous est facturé à la tonne. On convertit le poids consommé en énergie (GJ ou GigaJoule), puis l’énergie en émission de CO2. On utilise l’énergie du Pouvoir Calorifique Inférieur (PCI), qui ne prend pas en compte la condensation des vapeurs d’eau. Si nous avions une chaudière à condensation, nous pourrions utiliser le Pouvoir Calorifique Supérieur (PCS). Il faut noter que les émissions comptabilisées incluent non seulement celles dues à la combustion du gaz mais aussi les émissions qui ont été nécessaires à sa production et à sa mise à disposition.

Pour les carburants, nous partons des consommations en litre, qui sont converties en kg, puis on obtient la correspondance en énergie et finalement les émissions de CO2. Prenons un exemple : nous avons consommé 5518 litres de fioul domestique en 2019. La masse volumique du fioul est 845 kg/m3, donc cela correspond à 5,518 x 845 = 4 662,71 kg de fioul. Son pouvoir calorifique est de 43 GJ/t. L’énergie dégagée par le fioul consommé est de 4,662 x 43 = 200,5 GJ. Cette énergie émet 91,3 kg de CO2 par GJ, ce qui fait une émission de 200,5 x 91,3 = 18 305 kg de CO2.

Pour l’électricité, de nombreuses factures correspondent à des estimations et certaines constituent des régularisations faites suite aux relevés, qui sont trimestriels, semestriels et parfois annuels. Dans ce cas les consommations entre deux relevés ont été réparties uniformément sur les mois de consommation.

Quelques compteurs sont du type Linky et dans ce cas, il est possible de connaître la consommation réelle mois par mois, sans aucun effet de moyenne.

Pour chaque mois, EDF évalue les émissions de CO2 par kWh. En multipliant la consommation par ce facteur d’émission, on obtient les émissions mensuelles de CO2.

Emissions

g CO2 / kWh

Janv. Fév. Mars Avr. Mai Juin Juil. Août Sept. Oct. Nov. Déc.
2019 21 18 11 14 11 12 20 17 18 20 32 19
2020 20 15 15 8 14 17 26 22 33 17 20 25

Source : https://www.edf.fr/groupe-edf/agir-en-entreprise-responsable/rapports-et-indicateurs/emissions-de-gaz-a-effet-de-serre

Par exemple, le restaurant scolaire est équipé d’un compteur Linky et la facture nous indique une consommation de 2 914 kWh pour le mois de novembre 2019. EDF nous indique pour ce mois une émission de 32 g/kWh, les émissions de CO2 ont donc été de 2 914 x 32 = 93,248 kg. On répète ce calcul pour chaque compteur et chaque mois, et on additionne le tout.

Bilan Carbone

Le tableau suivant récapitule pour chaque énergie les consommations, les émissions de CO2 correspondantes et leur importance relative pour les années 2019 et 2020 :

Energie

2019

2020

Consommation Tonnes CO2 % Consommation Tonnes CO2 %
Gaz propane 4,289 t 15,195 40,4% 2,152 t 7,624 40,1%
Fioul domestique 5518 l 18,305 48,7% 2501 l 8,297 43,6%
Gasoil 505 l 1,654 4,4% 239 l 0,781 4,1%
Essence 173 l 0,491 1,3% 106 l 0,301 1,6%
Electricité Eclairage Public 23322 kWh 0,411 1,1% 22691 kWh 0,438 2,3%
Electricité Bâtiments 83755,8 kWh 1,514 4,0% 81613,2 kWh 1,572 8,3%
TOTAL 2019 37,570 100,0% TOTAL 2020 19,013 100,0%

On peut faire quelques constats intéressants à la lecture de ce tableau :

  • Nous avons émis 50% de moins de CO2 en 2020 en raison du confinement, l’école et la salle polyvalente ayant été fermées une partie de l’année.
  • En 2019, le chauffage au fioul et au gaz propane ont représenté 89% ensemble des émissions de CO2.
  • L’électricité, du fait de son origine nucléaire, émet énormément moins de CO2 que les énergies fossiles. La consommation totale des bâtiments intègre les chauffages de la mairie et du restaurant scolaire, mais cela ne représente que 4% des émissions.
  • En 2019, les émissions de CO2 liées aux énergies ont représenté 46 kg par an et par habitant.

Actions

La commune a changé son véhicule utilitaire par une véhicule électrique d’occasion début 2021. La consommation de gasoil va donc passer à zéro et dégager une baisse de 4%.

La commune a engagé la rénovation de l’école primaire : isolation et mise en place d’une pompe à chaleur réversible. La consommation de fioul domestique doit donc disparaître courant 2022 et être remplacée par une consommation d’électricité. Les émissions de CO2 correspondantes seront divisées environ d’un rapport 20, soit une baisse d’au moins 46%.

En finalisant cette action, la commune aura réduit ses émissions liées aux énergies de 50% à environ 19 tonnes de CO2 par an. Les émissions dues à la consommation de gaz propane représenteront alors 80% des émissions liées aux énergies. Il semble donc logique que le chantier énergétique suivant concerne la salle polyvalente. Ce chantier permettrait de réduire les émissions de CO2 d’environ 14 tonnes et de les amener à 5 tonnes annuelles.

La commune a donc la possibilité de réduire ses émissions de CO2 liées aux énergies d’un rapport 7 à 8 par deux actions majeures qui concernent l’école primaire et la salle polyvalente. La première est engagée. La deuxième le sera. Nous le devons aux habitants de la commune.

48h Objectif Court-Métrage – 2ème édition

2 jours pour écrire, tourner et monter votre court-métrage de 3mn !

Ouvert à tous les amateurs d’aventure artistique et créative

Du 1er au 3 octobre 2021 à Beaurepaire

Inscriptions des équipes entre le 6 et le 22 septembre 2021

Pour pimenter le challenge, un thème et une contrainte technique imposés seront dévoilés aux participants le vendredi 1er octobre à 18h30 à la salle du Rocher de Beaurepaire

Les films réalisés pendant ce marathon seront projetés lors des Rencontres du Cinéma et concourront pour le prix du Jury doté de 200€.

Déroulement :

  • Vendredi 1er octobre à 18h30 à la salle du Rocher de Beaurepaire : lancement du marathon et remise des contraintes aux équipes. Présence du chef d’équipe a minima.
  • Samedi 2 octobre entre 9h et 18h : accompagnement à l’écriture et au tournage des équipes qui le souhaitent.
  • Dimanche 3 octobre entre 9h et 18h : accompagnement au montage pour les équipes « accompagnées » et rendu de tous les films entre 18h et 19h30.

Plus d’informations et inscriptions sur le site de la Communauté de Communes Entre-Bièvre-et-Rhône :

https://www.entre-bievreetrhone.fr/actualite/items/48h-objectif-court-metrage-2021.html

 

Animations Seniors

En lien avec le CCAS, les animations à destination de nos seniors reprennent !!!

APRES MIDI “Loisir – jeux de société – cartes”

Le 2eme vendredi du mois (en remplacement du “jeudi belote des anciens”). Cela permettra d’accueillir un public plus large que uniquement jeu de belote dans l espoir de réunir davantage de monde …

BALADE SANTE

Le 3eme vendredi du mois nous mettons en place une balade de santé ( 5 km maxi) départ au stade à 14:00.

Service civique : Appel à candidature

Appel à candidature pour le Service civiqueAnnée 2021-2022

message de l’école primaire de Monsteroux-Milieu 

 

Si vous avez entre 18 et 25 ans, vous pouvez vous engager pour l’accomplissement d’une mission d’intérêt général dans un domaine prioritaire pour la nation : l’Éducation.

*La durée de la mission varie de six à dix mois à partir de septembre 2021

*mission de trente heures de travail hebdomadaire pour une indemnité entre 580,62 euros et 688,30 euros par mois selon les situations.

Cet engagement volontaire au service de l’intérêt général est accessible sans condition de diplôme.

L’objectif du service civique est de proposer aux jeunes un nouveau cadre d’engagement, dans lequel ils pourront acquérir des compétences et prendre le temps de réfléchir à leur propre avenir, tant citoyen que professionnel.

Il est possible d’effectuer ce service au sein de l’école primaire de Monsteroux-Milieu

Au cours de votre mission,vous serez accompagné par un tuteur.

Les activités que vous serez amené à pratiquer sont :

  • participer à l’accueil du matin
  • accompagner une sortie scolaire
  • aider à organiser des sorties
  • animation des activités pendant les récréations en proposant des activités nouvelles et en assurant des actions de médiation
  • aider un écolier dans une activité
  • assister les enseignants pendant les temps de classe et notamment lors des activités sportives, artistiques, scientifiques (préparation du matériel-remise en état des locaux)
  • accompagner l’activité d’un petit groupe d’élèves
  • accompagner des groupes d’élèves à la bibliothèque
  • gérer la bibliothèque scolaire (prêt, couvrir livres,…)
  • prendre part à des activités liées à l’exercice du débat, du jugement et de l’argumentation
  • élaborer et animer des activités originales pour favoriser la participation active des élèves aux journées ou semaines spécifiques, commémorations…
  • s’impliquer dans le développement de média (site internet de l’école)

Plus d’information sur le site: http://www.service-civique.gouv.fr

N’hésitez pas à prendre contact auprès de l’école : 04 74 57 85 16 / ce.0380752l@ac-grenoble.fr

Espace Ressource Enfance et Handicap

« Une Bouffée d’Oxygène » : un accueil pour les familles d’enfants/adultes en situation de handicap

« Une Bouffée d’Oxygène » s’adresse aux parents, aidants, familles d’enfants ou adultes en situation de handicap et/ou atteints de maladies chroniques.

Vous êtes à la recherche d’un moment convivial, avez besoin d’être écouté ou d’obtenir des informations…Venez partager un thé ou un café. Chacun peut venir librement et rester le temps qu’il souhaite.

Informations pratiques :

  • Tous les lundis matin à partir de 9 h, dès le lundi 6 septembre 2021 (sauf pendant les vacances de Noël et d’été)
  • Centre social du Roussillonnais – 16 avenue Jean-Jaurès – 38150 Roussillon
  • Pour permettre le répit, les enfants (et fratrie), sont accueillis par deux professionnels si besoin dans une salle à proximité.

Renseignements auprès de l’Espace Ressource Enfance et Handicap « Entre Bièvre et Rhône » : 04 74 29 00 61


En savoir + sur l’Espace Ressource Enfance et Handicap « Entre Bièvre et Rhône »

Cet espace est destiné à faciliter l’accueil des enfants et adolescents en situation de handicap dans les lieux d’accueil et de loisirs.

Il se structure autour d’une équipe de professionnel(le)s et de bénévoles dont la mission consiste à :

  • accompagner les familles dans l’accueil pour la socialisation de l’enfant et animer le dispositif « Une Bouffée d’Oxygène »
  • soutenir et accompagner les équipes de professionnels et les assistants maternels pour la réussite de l’accueil de l’enfant avant sa scolarisation
  • favoriser l’appropriation de la Malle Handispensable et assurer la formation à son utilisation. Cet outil s’adresse aux structures petite enfance (crèches, halte-garderie), aux relais d’assistants maternels, aux centres de loisirs aux garderies périscolaires, aux communes intéressés. Son contenu (jeux, jouets, livres, accompagnés de méthodes d’animation) invite enfants et adultes à porter un autre regard sur la différence et le handicap.
  • animer et coordonner un réseau de professionnels de la petite enfance, de la santé et de parents impliqués dans cette démarche (temps d’échanges, soirée annuelle à destination des professionnels sur une thématique liée au handicap : l’autisme, la fratrie, l’inclusion…)

Le moustique tigre en Isère

Le moustique tigre est arrivé en France en 2004 et il poursuit sa progression.

Au 1er janvier 2021, il était présent dans moins de 40% des communes de l’Isère, mais comme il est présent essentiellement dans les villes, il est au contact de plus de 40% de la population du département.

Il n’est a priori pas présent dans la vallée de la Varèze.

 

C’est un moustique de petite taille (< 5 mm), agressif et qui pique le jour.

Il peut transmettre des maladies telles que la dengue, le chikungunya et le Zika, dites “arboviroses”. Il ne transmet ces maladies que lorsqu’il est lui-même contaminé.

 

Si vous aperceviez ce moustique chez nous, votre première réaction doit être de faire un signalement sur https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/ et d’alerter la mairie.

Ensuite il faut assécher les lieus de ponte, c’est à dire toutes les eaux stagnantes, dans les coupelles de pots de fleur, sur les bâches, dans les chéneaux et les gouttières… Si vous collectez de l’eau de pluie, il faut la recouvrir d’une moustiquaire.

Vous pouvez trouver plus d’information sur les sites suivants: